L'alizee

Tous les vents,
Balayent les maux de coeur
Moi, j’suis comme le vent :
L’esprit à mille à l’heure,
Je juge sans doute trop vite
C’est ok, tant pis
C’est juste là, je m’agite
Je grandis, l’amour aussi

C’est au gré du vent
Que j’aime vagabonder,
Moi, je suis comme le vent
J’embrasse toute une armée
De rêves et de bleuets,
Me plonger dedans
Je sais ce que je sais
Même si j’pleure tout l’temps
Alors, dis.

Arrêtez
De me dire que le vent a tourné
C’est pas vrai
S’il te plait
Arrêtez
De dire que l’adolescence, c’est :
Qu’on n’sait pas, car moi
J’ai trouvé mon amour
C’est un souffle, c’est doux un vent
d’amour :
C’est léger, c’est l’alizé,
Moi, je dis que l’amour
Se boit jusqu’à la lie
Ce qu’elle veut, A-LIZEE l’a toujours

Comme le vent
Emporte les maux de coeur
Dans un ouragan
Tourbillon mille à l’heure
Je suis sans doute comme lui
C’est ok, je suis
Aux portes de ma vie
Je grandis, l’amour aussi

C’est aux quatre vents
Que j’aime être logée
Moi, je suis comme le vent
J’emporte tous mes secrets
Dans un jardin d’Eden
M’allonger dedans,
Je sais que cet hymen
Durera longtemps
Alors, dis.

Posted in Alizée and tagged , , , , .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Human Verification: In order to verify that you are a human and not a spam bot, please enter the answer into the following box below based on the instructions contained in the graphic.